Tous les hypersensibles sont-ils des dépendants Affectifs ? | 5 réponses clés

Vous savez que vous êtes hypersensible, mais êtes-vous dépendant(e) affectif(ve) ? La dépendance affective implique d’être dans l’attente constante et dans la demande de reconnaissance d’amour de l’autre. Dépendant affectif, vous n’existez positivement qu’à travers le regard de l’autre. Pourquoi faire le lien avec les hypersensibles ? Parce que les hypersensibles ont également cette peur panique de ne pas être aimés, de ne pas être considérés. Toutefois, il existe des solutions pour s’en sortir. C’est par ici !👇

Que signifie être hypersensible et quelle est la relation avec la dépendance affective ?

C’est quoi être hypersensible ? 

Être hypersensible ne signifie pas être malade. C’est prendre conscience des sensations de façon accrue des 5 sens, celui de l’audition, de la vue, du toucher, de l’odorat et du goût. Ainsi, vous, hypersensible, pouvez vite être gêné(e) par des odeurs ou des bruits. 

Par ailleurs, vous êtes souvent envahi(e) par les pensées et les ruminations. Mais vous êtes aussi à fleur de peau et vous ressentez intensément les émotions. Toutefois, vous possédez une intuition remarquable grâce à votre capital émotionnel. Cependant, vous souffrez souvent de stress, car vous doutez de tout et n’avez pas confiance en vous. Vous avez du mal à vous accepter et vous avez peur d’être abandonné(e).    

Notamment, lors d’une relation amoureuse, il peut être courant que votre hypersensibilité devienne envahissante pour l’autre. Vous avez besoin que l’autre vous prouve constamment votre amour et vous ne supportez pas qu’il s’éloigne de vous. En fait, vous êtes dépendante affectif(ve).

C’est quoi la dépendance affective en amour ?

C’est avoir peur, c’est douter de tout, de soi, c’est stresser en permanence. Vous oubliez qui vous êtes pour lui ou elle. Vous évoluez uniquement dans son monde et vous acceptez l’inacceptable par amour. Vous vous pliez à sa façon de vivre et vous vous effacez pour son bien-être.  

Rapidement, vous étouffez et vous en souffrez. Mais, vous avez tellement peur de le ou de la perdre. Alors, vous n’êtes plus libre d’agir pour vous-même mais pour l’autre, à travers son regard. Parallèlement, vous pouvez être d’une jalousie maladive, reprocher à l’autre de s’éloigner de vous (même si c’est pour pratiquer son sport). 

Vous avez déjà entendu parler de la dépendance affective, vu de nombreuses vidéos (excellentes de surcroît)… Mais vous n’arrivez pas à vous en sortir. Pourquoi ? Parce que vous n’utilisez pas les bons outils. Vous oubliez trop facilement que vous êtes sans doute également hypersensible.  

Est-ce que tous les hypersensibles sont condamnés à tomber dans le piège de la dépendance affective ?

Le déroulement de la dépendance affective

Vous, personne dépendante affective, entretenez une relation amoureuse où vous êtes littéralement dépendant(e) de l’autre, dans une attente perpétuelle de reconnaissance d’amour. 

En fait, vous êtes en couple et vous avez besoin constamment que l’autre vous dise qu’il vous aime, que vous êtes le ou la seule qu’il a jamais aimé(e), que vous comptez plus que tout à ses yeux. 

Alors, vous pensez que vous avez de la valeur seulement parce qu’il vous aime. Vous existez positivement dans votre vie uniquement à travers son regard. Ainsi, vous devenez dépendant(e), addicte, comme un(e) drogué(e) accro à sa dose et son shoot. Vous pensez ne plus jamais pouvoir vivre sans lui ou elle et cela devient de plus en plus compliqué dans votre couple.  

Les agissements d’un ou une dépendant(e) affectif(ve)

Vous êtes devenu(e) soumis(e) à l’autre et vous lui avez délégué tout pouvoir. Mais vous n’êtes pas fautive, car cela vient probablement de votre éducation et de la façon dont vos besoins affectifs ont été comblés. Il se peut que vous ayez eu des parents non démonstratifs en amour ou qui manquaient de temps pour vous. Leurs comportements ont engendré de l’angoisse et de l’anxiété chez vous. C’est ce que l’on nomme un profil d’attachement anxieux (la personne avec un attachement anxieux a un besoin irrépressible d’être rassurée, réconfortée et de sentir un soutien physique.).

Donc, vous avez beaucoup de mal à faire confiance à autrui. Quand vous tombez amoureux(se), vous avez tendance à le ou la coller en permanence. S’il ou elle s’éloigne, vous aurez des réactions virulentes avec des pleurs et des cris. En effet, vous allez faire des scènes, vous disputez avec votre partenaire. Et l’autre ne saura pas comment vous rassurer, car vous, dépendant affectif(ve) ne serez jamais rassuré(e). Vous entrez dans un cercle vicieux, encore plus si vous êtes hypersensible. 

Quel est ce lien entre les dépendants(es) affectifs(ves) et les hypersensibles

Les points communs entre hypersensibles et dépendants(es) affectifs(ves)

Alors pourquoi je fais le lien des dépendants(es) affectifs(ves) avec les hypersensibles ? Parce que les hypersensibles ont également dans leur vécu des blessures de rejet, d’abandon. Ils ont eu beaucoup de mal à avoir confiance en l’autre. Ils connaissent cette peur du jugement : la peur panique de ne pas être aimé et d’être mal considéré.

Oui, vous, hypersensible, vivez pour l’amour et tissez un lien fort avec l’autre. Vous penserez toujours que l’autre est meilleur que vous, qu’il a plus de valeur. Très vite, vous allez tomber en dépendance affective et allez littéralement vous coller à l’autre. Vous vous dites que vous connaissez le grand amour et que vous ne devez absolument pas le perdre. Vous êtes soumis(e).  

En faire toujours plus 

Alors, vous allez en faire des caisses pour ne pas être rejeté(e), pour être reconnu(e). Vous ne refusez rien à votre moitié au point de vous enchaîner et d’accepter des choses inacceptables. Ainsi, vous, l’hypersensible, étouffez, déséquilibrez la relation. Certes, vous êtes deux dans cette relation toxique et l’autre y trouve son compte. Il se sent admiré, aimé et se laisse faire. 

Mais vous n’êtes pas heureuse dans ce couple. Vous voulez juste être aimé(e) et vous voulez qu’on vous le dise. Vous voulez entendre que vous êtes quelqu’un de bien. Alors, cette petite voix qui résonne et qui vous dit : “tu dépends de X pour t’aimer et tu n’es pas foutu de t’aimer toi-même, pour ce que tu es et non pour ce que tu lui donnes”. En fait, on ne vous a pas appris que vous pouvez vous aimer vous-même. 

Quelle est la solution pour sortir un ou une hypersensible de cette dépendance affective ?

La prise de conscience   

Première chose à faire : prenez conscience de la situation. Je suis dépendante affective et je veux m’en sortir. Aïe, ça fait mal, même hyper mal. En fait, je ne suis pas heureuse dans ce couple. Cet amour de moi, je ne sais pas me le donner. Je ne sais pas m’aimer, parce qu’on ne me l’a jamais appris. Personne ne m’a dit que je pouvais remplir ce vide à l’intérieur de moi, tout simplement en m’aimant, en ayant confiance en moi, en ayant de l’estime pour moi. Prenez conscience de cette situation et de sa toxicité. Et cherchez à vous libérer, même si cela fait mal. 

Le pardon

La deuxième chose : pardonnez-vous ! Non, vous n’êtes pas une erreur de la nature en étant en dépendance affective. En effet, vous n’êtes pas coupable. Vous avez fait de votre mieux, mais vous êtes arrivé(e) à devenir dépendant(e) affectif(ve). Pourquoi ? Parce qu’à ce moment-là de votre vie, vous n’étiez pas en mesure de vivre autre chose. Et c’est ok ! Donc, vous avez pris conscience de cet état de dépendance affective, vous vous êtes pardonné, alors maintenant : agissez !

L’action 

La troisième chose : agissez en guérissant vos blessures, apprenez à travailler votre enfant intérieur, ce qui est au plus profond de vous. N’hésitez pas à vous faire aider par un professionnel. Commencez par vous dire : 

👉 Je suis capable de prendre soin de moi.

👉 Je suis capable de vivre en autonomie affective.

👉 J’existe et pas seulement parce que l’autre m’aime.

👉 Je suis capable d’être seul(e) avec moi-même.

👉 J’aime passer du temps seul(e).

👉 Je vais réapprendre tout cela en guérissant mes blessures d’enfance.

👉 Je vais réussir à m’en sortir.

Évidemment, être hypersensible, c’est flippant, car on vit les choses en mode hyper. Nos joies sont plus élevées et nos peurs sont viscérales. Alors tout devient plus compliqué pour avancer, pour agir. Mais faites-vous confiance !

Mes derniers conseils

Votre hypersensibilité peut être un véritable atout pour vous-même et votre entourage. Alors, stop, on ne subit plus son hypersensibilité, mais on l’assume. Vous avez le droit de vous connecter à cet amour de vous-même, à vivre une relation saine. Vous êtes capable de prendre soin de vous !

Ainsi, je vous ai donné les réponses aux éventuelles questions que vous vous posiez, à savoir : 

  • Que signifie être hypersensible et quelle est la relation avec la dépendance affective ?
  • Est-ce que tous les hypersensibles sont condamnés à tomber dans le piège de la dépendance affective ? 
  • Quel est ce lien entre les dépendants(es) affectifs(ves) et les hypersensibles
  • Quelle est la solution pour sortir un ou une hypersensible de cette dépendance affective ?

Mais, ce n’est pas tout, je vous offre un petit cadeau

Découvrez les 5 clés fondamentales pour conjuguer l’hypersensibilité et l’Amour dans votre quotidien, c’est par ici 👇 

https://systemeio-claire.systeme.io/amour-et-hypersensibilite-cadeau

Bonus : venez découvrir mes accompagnements en consultation et formations, basés sur les neurosciences et la reprogrammation neuronale, qui abordent les champs suivants : 

Je vous dis à très vite et prenez soin de vous !

Si vous le souhaitez : retrouvez ma vidéo en cliquant ici

(Visité 217 fois, 1 visites aujourd'hui)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *